• Accessibilité

Budgets 2018

Les  élus de la Communauté de Communes du Sisteronais-Buëch ont voté à l’unanimité les budgets primitifs 2018. Retour sur le détail des finances de la CCSB.

Comment sont constituées les finances ?

Les finances de la CCSB sont constituées de 6 budgets : le budget général, le budget des Ordures Ménagères, celui du SPANC (assainissement non-collectif) et les 3 budgets des parcs d’activités de Sisteron, Laragne et du Poët.  Ils s’élèvent à 46 millions d’euros, fonctionnement et investissements confondus.

 

Focus sur le budget général

Le budget général représente 57% des finances de la collectivité, avec 22 millions de fonctionnement et 4 millions d’euros d’investissement. Un chiffre relativement stable par rapport à l’année dernière. Les charges de personnel augmentent du fait de l’élargissement des compétences transférées par l’Etat, avec l’embauche de 3 instructeurs en urbanisme et du fait de la dissolution du Pays avec l’embauche des 4 agents de cette association.

Pour faire baisser les charges de fonctionnement, la méthode de travail adoptée consiste à poursuivre la mutualisation des 7 anciennes communautés de communes. Par exemple, en 2017, la renégociation des contrats d’assurances a rapporté plus de 100 000 € à la collectivité. Ce travail sera approfondi et accéléré dans toutes les dépenses à caractère général et plus particulièrement dans la renégociation des contrats de prêts.

Un budget équilibré sans hausse de la fiscalité.

Du côté des recettes, la CCSB équilibre le budget avec 22 millions d’euros. Les impôts et taxes des ménages et des entreprises permettent notamment de récupérer 13 millions d’euros, plus 3,4 millions € issus de la taxe des ordures ménagères. Les produits fiscaux attendus ont subi une baisse importante de l’ordre de 500 000€, après que les bases fiscale aient été surévaluées par les services fiscaux en 2017. Malgré cette baisse des recettes, les élus de la CCSB ont décidé de ne pas augmenter la fiscalité.

Les projets pour l’année 2018.

Les investissements dans le développement touristique permettront d’améliorer la qualité des infrastructures avec les travaux d’aménagements de la base de loisirs de la Germanette et des sentiers de randonnée de la Méouge et du Laragnais. Une partie des investissements sera dédiée au ramassage des déchets ménagers et à la politique de tri : achat de colonnes de tri à Ribiers, aménagement de l’alvéole du centre d’enfouissement de Sorbiers…

2018 sera donc une nouvelle année de structuration et de montée en puissance de la CCSB par l’élaboration du projet de territoire et la définition des objectifs économiques et stratégiques, toujours dans une logique de solidarité.

Le chiffre.

388€ c’est le montant de l’endettement communautaire par habitant. En comparaison la moyenne nationale des collectivités de même importance est de 1118€.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×