• Accessibilité

Conférence des maires à Mison

La Communauté de Communes du Sisteronais-Buëch réunissait les maires du territoire, pour la 2ème fois de son histoire, en présence de Madame la Sous-préfète de Forcalquier Fabienne Ellul. La conférence des maires s’est déroulée à Mison, où plus d’une trentaine d’édiles étaient reçus chaleureusement par Robert Gay, maire de la commune est vice-président de la CCSB.

Un mode de gouvernance en cohérence avec l’agrandissement du territoire communautaire.

Forts de leur conception d’une intercommunalité partagée, le président Spagnou et l’ensemble des élus, ont décidé de ces réunions. Tous les maires ne siégeant pas au Conseil communautaire (certains sont représentés par leur adjoint), la conférence est l’occasion de se réunir, d’échanger, de faire un point sur les compétences et l’avancée des projets de la CCSB.

Étaient réunis, autour du Président, Madame la Sous-préfète Fabienne Ellul, Gérard Tenoux 1er Vice-président, Robert Gay et Claudine Peyron Directrice Générale des Services de l’intercommunalité.

La séance a débuté avec un discours de Monsieur Spagnou, qui a donné le ton de la conférence : « Notre Communauté de communes a aussi pour mission de mener à bien des projets structurants, sources d’attractivité et de dynamisme pour le territoire. Maintenir les familles sur place et favoriser l’installation de nouveaux habitants méritent de notre part que nous investissions pour l’avenir. Nous sommes cernés par deux agglomérations, voir 3 avec Manosque. Faire vivre la ruralité, ce n’est pas que de préserver des paysages, c’est assumer clairement que nous sommes en compétition face à d’autres territoires,  en développant de nouveaux équipements, en accélérant la promotion touristique et en allant chercher de nouvelles entreprises. »

Point sur les compétences et projets de l’intercommunalité.

Après le rappel des compétences de l’intercommunalité, Madame la Sous-préfète est venue présenter le contrat de ruralité 2019, qui liera l’Etat et notre collectivité sur des projets d’accessibilité aux services et aux soins, de développement de l’attractivité, de redynamisation des bourgs-centres, de mobilité, de transition écologique ou, encore, de cohésion sociale.

Du point de vue des compétences, la CCSB devra d’ici la fin de l’année, se prononcer sur :

  • La gestion des agences postales intercommunales
  • La gestion des écoles de musiques
  • L’organisation secondaire du transport scolaire
  • Les conseils locaux de sécurité et de prévention de la délinquance
  • Le financement de l’université du temps libre
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×