Visite des déchetteries de Clamensane et Lazer

Le Président Daniel SPAGNOU a clôturé sa visite des déchetteries du Sisteronais-Buëch, en se rendant, ce mercredi 16 juin 2021, à Clamensane et Lazer. Accompagné de Madame Charlotte PLAZANET maire de Clamensane et sa première adjointe Emilie VAUTRIN, de Monsieur Serge MAOUI, maire de Lazer, de Claire BARUS (chef de service des déchetteries à la CCSB) et de William GRONCHI, chef d’équipe des déchetteries de la CCSB.

La déchetterie de Clamensane a été construite en 2016, grâce notamment aux financements du Département et de la Préfecture des Alpes-de-Haute-Provence.

Celle-ci comporte déjà de nombreuses filières de tri : encombrants, cartons, papiers, ferraille, déchets dangereux, huiles de vidanges, déchets verts et bois, gravats, Déchets Électriques et Électroniques (D3E)…

Entre 40 et 80 usagers particuliers et professionnels par jour. Elle est tenue par 1 gardien. Environ 530 tonnes de déchets sont collectées par an sur ce site.

Lors de la visite, le Président a pu se rendre compte que ce site est sous-dimensionné pour développer toutes les filières de tri qui vont progressivement voir le jour ces prochaines années : jeux et jouets, articles de sport, plastiques… Le problème d’accès aux conteneurs de gravats par les camions et remorques a aussi été soulevé.

Ainsi, il sera important d’anticiper cette progression en poursuivant la modernisation des équipements, autant pour la praticité des visiteurs, que pour la sécurité des agents.

La déchetterie de Lazer, quant à elle, a été mise en service en 1996. Elle comportait alors 5 bennes pour le tri des déchets.

Ces 10 dernières années, le tri de nombreux déchets a été développé en vue d’éviter les déchets encombrants qui ne sont ni recyclables ni valorisables ; grâces notamment à l’aide des financements du Département et de la Préfecture des Hautes Alpes.

C’est ainsi qu’une dizaine de filières supplémentaire de tri ont été mise en place.

Cette déchetterie accueille maintenant entre 150 et 220 usagers particuliers et professionnels par jour. Elle est tenue par 1 à 3 gardiens (en été notamment). Environ 3 300 tonnes de déchets sont collectées par an sur ce site.

Au vu du contexte sanitaire et économique actuel, les usagers sont de plus en plus exigeants par rapport au service rendu en matière de déchets par la collectivité. Les agents d’accueil sont donc formés et soutenus par la hiérarchie afin de gérer au quotidien les nombreux usagers, mais aussi les quantités importantes des déchets déposés. Monsieur SPAGNOU a apporté son soutien aux gardiens et souhaite durcir le ton face aux comportements outrageux, dont font part certains usagers, envers les gardiens.

Il est important de noter que le terrain attenant à cette déchetterie n’appartient pas à la CCSB. Il est loué par la société Gros Environnement à un propriétaire particulier privé. Cette spécificité ne permet pas à la CCSB de maîtriser la qualité de l’accueil des usagers qui viennent déposer leurs déchets verts, bois et gravats sur cette zone.

Étant donné la forte augmentation des apports sur ce site (estimée à + 30% en 10 ans), il sera important d’anticiper cette progression en poursuivant la modernisation des équipements.

Cette action va débuter le 1er juillet 2021, suite à la décision prise en Conseil Communautaire de mars 2021 d’étendre, dans toutes les déchetteries de la CCSB, la facturation des déchets déposés par les professionnels.

En effet, le conseil communautaire a voté à l’unanimité, la taxation des professionnels afin d’équilibrer la taxe des ordures ménagères, entre les habitants et les professionnels. En effet les “gros producteurs“ de déchets ne participaient qu’à hauteur de 25 % de cette TEOM, alors qu’ils produisent 40 % du tonnage total du territoire. Les particuliers supportaient quant à eux 75 % de la TEOM, alors qu’ils ne produisent que 60 % des déchets.

Accès directs