• Accessibilité

Café-citoyen à Ribiers Val-méouge

Vendredi soir, un nouveau café-citoyen sur l’intercommunalité, était organisé à la salle Robert Veret dans la commune nouvelle de Ribiers-Val Méouge.

Monsieur Spagnou a été reçu chaleureusement par Gérard NICOLAS (maire de la commune et conseiller communautaire) et Albert MOULLET (maire délégué de Val Buëch-Méouge et Vice-président en charge du SPANC).

Les intercommunalités : premières partenaires des communes.

Le Président a évoqué le rôle essentiel que joue de la CCSB auprès des communes, notamment par le reversement de 9 016 228€ d’attributions de compensation. Environnement, aides aux communes, services à la population, tourisme, développement économique… la CCSB travaille avec les 93 élus au travers des commissions thématiques sur tous ses sujets. L’objectif est de défendre le territoire contre la disparition progressive des services publics et de pouvoir défendre la ruralité et l’emploi. Les communes de petites tailles ont ainsi plus de poids pour assurer leur développement, dans une France régionalisée. Le Président a rappelé le fonctionnement de l’intercommunalité : toutes les décisions sont prises en commissions, soumises au Bureau puis votées au Conseil communautaire. L’intercommunalité n’a donc aucun intérêt, ni aucune possibilité de travailler dans un esprit technocratique.

Les chantiers dans le Val Buëch-Méouge.

Incivisme sur les bacs de tri, déchetterie, installation de colonnes aériennes… Le Président, bien conscient des problématiques du territoire a répondu aux questions des habitants. Sujet particulièrement épineux : la collecte des ordures ménagères en prestation dans le Val Buech-Méouge. Les problèmes liés viennent du prestataire privé qui, malgré les pénalités, ne change rien à la situation. Par conséquent un nouveau marché sera passé.

La TEOM et la Méouge au cœur des débats.

Les élus ont évoqué la TEOM qui a été voté par le conseil communautaire. Une décision qui a soulevé des mécontentements (taxe peut incitative au tri, hausse) dans la salle, mais aussi des satisfaits, puisque plusieurs ont vu une baisse du coût du service.

Avec un budget de 5 millions d’euros pour le service d’enlèvement des ordures ménagères, le Maire de Ribiers Val-Méouge et le Président ont rappelé que la plupart des anciennes intercommunalités avaient un budget qui n’était pas équilibré pour le service. La CCSB grâce à la TEOM, évite les impayés et équilibre le budget du service. La CCSB travaille actuellement a baissé les coûts de collecte par divers pistes encourageantes.

Les habitants ont alerté le Président sur la protection des Gorges de la Méouge, en proposant plusieurs idées afin de conserver le site naturel dans son état d’origine. Ces idées seront étudiées par les agents et la commission tourisme de l’intercommunalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×