Table ronde autour de la GEMAPI

aquatique

Table ronde organisée par le Syndicat Mixte de Gestion intercommunautaire du Buëch et de ses affluents (SMIGIBA) au sujet du transfert de la compétence GEMAPI, Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations.

C’est en compagnie des présidents des Communauté des Communes du Diois, du Buëch-Dévoluy, Baronnies en Drôme Provençale et Sisteronais-Buëch que les discussions ont eu lieux au sujet du transfert de la compétence GEMAPI (Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations).

La compétence GEMAPI regroupe des actions autour de 4 thèmes :

  • L’aménagement des bassins hydrographiques,
  • L’entretien et l’aménagement des cours d’eau,
  • La défense contre les inondations,
  • La protection des écosystèmes aquatiques et des zones humides.

C’est une gestion complexe car 4 rôles sont définis pour la gestion des cours d’eau : l’Etat, l’intercommunalité, la mairie et le propriétaire riverain. De plus, actuellement 3 structures, auxquelles la CCSB adhère, assurent totalement ou partiellement les missions liées à la gestion des cours d’eau : le syndicat mixte de gestion intercommunautaire du Buech et de ses affluents (SMIGIBA) pour 45 % du territoire, le syndicat mixte d’aménagement de la vallée de la Durance (SMAVD) pour 16% du territoire et le syndicat mixte d’Eygues en Aygues (SMEA) pour 11 % du territoire.

A cette gestion complexe, s’ajoute la nécessaire coopération des différentes intercommunalités situées sur le même cours d’eau, dans le but d’agir de façon concertée. Cette réunion a donc permis d’aborder l’harmonisation des pratiques des différentes structures mais aussi de proposer une cartographie cohérente des zones à protéger et des actions à mener, dans un budget acceptable. Face aux multiples scénarii envisagés pour la suite, il devient important d’instaurer une révision statutaire.

Il a aussi été évoqué le futur bâtiment du SMIGIBA, et les aides accessible de l’État pour convenir d’une structure fixe, et possiblement touristique.
Le président du SMIGIBA Robert Garcin a sensibilisé les présidents d’EPCI sur les finances du SMIGIBA et évoqué une augmentation des cotisations.

Accès directs