• Accessibilité

Que deviennent nos déchets ?

La Communauté de Communes du Sisteronais-Buëch dispose de plusieurs points d’apports volontaires (PAV) sur lesquels on trouve des conteneurs bien distincts pour les emballages, les papiers, le verre et les ordures ménagères. Ces emballages sont ensuite envoyés vers le centre de tri de Manosque qui les valorise.

Le circuit.

Dès leur arrivée sur site, les véhicules de collecte sont enregistrés et pesés, avant d’être dirigés dans le hall de réception. Leur chargement est ensuite vidé dans une des 3 alvéoles en fonction du contenu de leur collecte. Une fois le stock déchargé, la qualité des déchets est contrôlée par un agent de réception. Les emballages et les papiers sont ensuite transportés vers la chaine de tri.
Un séparateur s’occupe des petits emballages plats et creux, un autre des petits et grands emballages. Ensuite, ils sont envoyés chacun de leur côté pour être encore trié et séparé, en fonction de ce en quoi ils peuvent être transformés.
Le tri mécanique consiste à séparer les emballages et les papiers en fonction de leur taille, leur poids et leur forme. Un gros aimant permet de trier l’acier. Le tri optique, quant à lui, permet de séparer les emballages et les papiers en fonction de leur composition et de les classer par différentes familles.
Les emballages et les papiers restants sont acheminés vers une cabine de tri dans lesquels des agents de tri contrôlent et corrigent si besoin le tri effectué en amont par les machines. Un poste de tri est dédié aux films plastiques et refus de tri, un autre est dédié aux cartons.
Les recyclables sont acheminés par des tapis roulants vers les box de stockage propres à chaque type de matériaux. Une fois les box pleins, les recyclables sont transférés vers une presse pour les compacter et en faire des balles.

Ces différents tris permettent de séparer les déchets en plusieurs types et de les valoriser :

  • Les emballages liquides alimentaires / plastiques / fibreux sont transformés en emballages liquides alimentaires (ELA), ou en plastiques rigides et certains deviennent aussi de l’aluminium.
  • Les petits emballages plats et creux, récupérés par l’aimant et dont on a séparé les films plastiques, sont à la fin du processus, transformés en acier.
  • Les films plastiques sont transformés en films polyéthylène
  • Les papiers et cartons sont retransformés en « fibreux » (papiers et cartons)

 

Le tri est un geste du quotidien qu’il appartient aux usagers de banaliser.

Faire le tri est un geste qui peut sembler contraignant et fastidieux, mais qui ne l’est pas moins que d’exécuter les tâches quotidiennes, comme mettre le linge dans la machine à laver ou ranger son garage. Il s’agit d’un geste banal de tous les jours, mais qui sert à l’environnement en priorité et non individuellement. Et l’environnement est un peu la maison dans laquelle nous vivons à chaque instant de notre vie.